Logo

Traitement anaérobie

19 Décembre 2019

Organisation ayant mis en oeuvre l'étude de cas

IFRC

Localisation

Cox's Bazar
Bangladesh

Principaux objectifs du traitement

Diminution des DBO et DCO
Diminution des nutriments
Diminution des pathogènes

Coûts d'exploitation par débit réel d'entrée

5 USD/m³

Emprise au sol

0.02m²/personne

Ressources requises pour l'exploitation

Chimiques
Electricité

Technologies employées

Boues activées
Réacteur anaérobie compartimenté ; Réacteur anaérobie à chicanes (RAC)
Désinfection
Filtre en fibre de verre
Fosse d’épaississement Seng

Population cible

20 000personnes

Débit nominal entrant

10m³/jour

Investissement / débit nominal d'entrée

2 022USD/m3/jour

Origine des boues

Latrines à fosses avec infiltration dans les eaux souterraines

Produits sortants

Effluents
Boues

Contraintes locales

Zone inondable
Nappe d'eau affleurante

Niveau de compétences

Spécialiste de la gestion des boues pour la construction
Spécialiste de la gestion des boues pour la conception
Spécialiste de la gestion des boues pour l'exploitation et la maintenance

Débit réel d'entrée

22m³/jour

Diminution matière sèche (MS)

78 %

Diminution des DCO

88 %
Localisation

Cox's Bazar -
Bangladesh

Principaux objectifs du traitement
Diminution des DBO et DCO
Diminution des nutriments
Diminution des pathogènes
Technologies employées
Boues activées
Réacteur anaérobie compartimenté ; Réacteur anaérobie à chicanes (RAC)
Désinfection
Filtre en fibre de verre
Fosse d’épaississement Seng
Population cible
20000personnes
Origine des boues
Latrines à fosses avec infiltration dans les eaux souterraines
Produits sortants
Effluents
Boues
Diminution matière sèche (MS)
78.00 %
Coûts d'exploitation par débit réel d'entrée
5.00 USD/m³
Emprise au sol
0.02m²/personne
Débit nominal entrant
10.00m³/jour
Contraintes locales
Zone inondable
Nappe d'eau affleurante
Niveau de compétences
Spécialiste de la gestion des boues pour la construction
Spécialiste de la gestion des boues pour la conception
Spécialiste de la gestion des boues pour l'exploitation et la maintenance
Diminution des DCO
88.00 %
Ressources requises pour l'exploitation
Chimiques
Electricité
Investissement / débit nominal d'entrée
2022.00USD/m3/jour
Débit réel d'entrée
22.00m³/jour

Information générale

Le réacteur anaérobie à chicanes (RAC) sert de prétraitement pour retirer les solides des eaux usées. Les déchets solides sont ensuite acheminés vers deux réservoirs disposés l’un à la suite de l’autre. L’aération des boues de vidange entrantes dans le réservoir du réacteur entraine la reproduction des bactéries qui métabolisent le contenu organique des boues (TBO et la teneur organique total en carbone) avec de l’oxygène, transformant le contenu organique en gaz (dioxyde de carbone).

Le surnageant des deux cuves du réacteur est transféré dans un bassin de décantation, où les solides restants sont séparés. Le surnageant du décanteur est ensuite passé à travers un filtre à billes de verre, qui est régulièrement lavé à contre-courant, pour l'élimination des parasites et des œufs de parasites. Enfin, le liquide est désinfecté au chlore ou aux UV. Les boues du réservoir à décantation sont ajoutées au réservoir du réacteur. Les boues des cuves du réacteur sont traitées par digestion anaérobie ou traitement à la chaux.

Description du contexte d'urgence

Non précisé

Description du processus de traitement

Non détaillé

Évaluation et conception (faisabilité)

Le réacteur anaérobie à chicanes (RAC) sert de prétraitement pour retirer les solides des eaux usées.
La station est située à côté d'un ruisseau dont le lit a été élargi.
C'est une topographie composée de plaines et de plateaux. Le site n'a pas encore été inondé, mais des inondations potentielles pourraient se produire en cas de fortes pluies (par exemple, 1 en 50 ans).

Construction

Les équipements sont livres avec un groupe électrogène d’une puissance de 12kVA et un câblage pour la connexion aux énergies renouvelables. Des ressources en eau sont nécessaire pour le démarrage et le lavage à contre-courant. L'aérateur et l'oloïde viennent d'Allemagne, les réservoirs Oxfam sont également importés de l'étranger.
La construction dure de 2 à 5 jours et le temps de mise en service est d'environ 4 semaines ou plus selon les caractéristiques des boues.
Le coût est de 180 000 $ par ligne de traitement (9,00 $ par personne) hors travaux, plus les matériaux locaux (exemple : clôture, gravier). Il comprend un groupe électrogène plutôt qu'une source d'énergie renouvelable.
Une expertise en traitement aérobie est requise pour le suivi et le fonctionnement de la station.

Opération et maintenance

Des compétences élémentaires en mécanique et en électricité ainsi qu’une main d’œuvre peu qualifiée sont nécessaires pour le fonctionnement et l’entretien quotidiens de la station. Des ressources en eau sont nécessaires pour la mise en fonctionnement et le lave à contre-courant.
Un laboratoire fonctionnel permettant le suivi de la qualité des boues de vidange est indispensable pour le fonctionnement de cette station.
Le coût moyen de traitement de 1m3 est de 5$. Ce coût moyen pourrait être réduit grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables. Ce coût ne comprend pas les frais de transport des boues.
Le débit quotidien entrant est de 2,2m3 et le débit sortant est de 2,5m3 tous les trois jours avec 10% de solides (100kg/m3). La production de boues en sortie de station par rapport au débit d’entrée est de 38kg/m3.
La demande biologique en oxygène (DBO) n’est pas mesurée. La concentration moyenne dans les effluents en demande chimique en oxygène (DCO) est de 1 100 mg/ L. La réduction de la DCO est de 88%. Le dosage actuel de chlore permet l’élimination complète des coliformes fécaux. La concentration moyenne en matière sèche (MS) dans les intrants est de 22g/ kg et la concentration moyenne à la sortie est de 5g/ kg. La réduction des matières sèches est de 78%. Le pH moyen des intrants est de 8,1 et pour les effluents de 7,9. La concentration moyenne dans les intrants des œufs d'helminthes est de 266 œufs / g et la concentration moyenne des effluents d'œufs d'helminthes est de 3 œufs / g. La réduction des œufs d'helminthes est de 98%.
La station ne produit pas d'odeurs fortes et n'attire pas les insectes. La station doit être le plus éloigné possible des camps tout en permettant un transport efficace des boues. Des points de lavage et des équipements des protection individuelle (EPI) sont disponibles. Le site est clôturé. Les clôtures et la sécurité sont nécessaires pour la santé, la sécurité et pour prévenir les vols.
Un drainage est réalisé. On estime que 0,1 m3 de boues séchées et 10m3 d'eaux usées traitées sont rejetés quotidiennement. Les eaux usées peuvent être utilisées en toute sécurité pour l'irrigation ou rejetées en milieu naturel.

Leçon apprise

Forces

- Absence d'odeurs
- Réduction des solides
- Faible emprise au sol
- Efficacité

Faiblesses

Fichiers de projet partageables

Ajouter un commentaire

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.

Ajouter un commentaire

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.