Logo

Camp de Baharka - Système de traitement des eaux grises

11 Juin 2021

Localisation

Baharka
Irak

Principaux objectifs du traitement

Diminution des DBO et DCO
Production de compost
Diminution des pathogènes

Technologies employées

Filtre anaérobie
Fosses d'enfouissement
Désinfection
Filtre à gravier
Fosse de sédimentation

Débit nominal entrant

20m³/jour

Investissement / débit nominal d'entrée

20.00USD/m3/jour

Origine des boues

Fosses ou bassin connecté à des eaux grises

Produits sortants

Effluents

Niveau de compétences

Spécialiste en ingénierie et conception

Diminution matière sèche (MS)

93 %

Diminution des DCO

93 %
Localisation

Baharka
Erbil ,
Irak

Principaux objectifs du traitement
Diminution des DBO et DCO
Production de compost
Diminution des pathogènes
Technologies employées
Filtre anaérobie
Fosses d'enfouissement
Désinfection
Filtre à gravier
Fosse de sédimentation
Origine des boues
Fosses ou bassin connecté à des eaux grises
Produits sortants
Effluents
Diminution matière sèche (MS)
93.00 %
Débit nominal entrant
20.00m³/jour
Niveau de compétences
Spécialiste en ingénierie et conception
Diminution des DCO
93.00 %
Investissement / débit nominal d'entrée
20.00USD/m3/jour

Description du contexte d'urgence

En 2018, la ville d’Erbil a été confrontée à de multiples pénuries d’eau causées par des vagues de sécheresse frappant la région du Kurdistan Irakien. Outre cette sécheresse, les autorités ont identifié des facteurs renforçant les pénuries d’eau telles que l’accroissement rapide de la population et le gaspillage de l’eau par les usagers.
Le rejet d’eaux usées non traitées a pour conséquences la pollution quotidienne des eaux de surface et souterraine par des contaminants nocifs.
Au gré des avancées de combattants de l’Etat Islamique en Irak, des milliers de personnes ont été contraintes de fuir leurs maisons. Environ 200 000 déplacés internes vivent dans les camps officiels et environ 100 000 déplacés internes vivent dans des camps informels à travers le pays.
Depuis l’exode initial de trois millions de personnes à partir de 2014, des retours massifs des déplacés dans leurs régions d’origine ont eu lieu. Néanmoins, il reste encore indispensable de fournir une aide humanitaire aux personnes étant toujours en situation de déplacement.
En 2019, le camp de Baharka comptait 4 528 habitants.

Description du processus de traitement

Collecteur de graisses
Décanteur
Filtre anaérobique
Filtre-plantés à graviers horizontal
Réservoir de collecte
Désinfection par ultraviolets

Évaluation et conception (faisabilité)

Collecteur de graisses : piège les huiles et graisses afin de les collecter et les séparer des eaux usées avant un traitement ultérieur.
Fosse de compostage : Absorbe les odeurs provenant du tuyau de ventilation. Le filtre est rempli de feuilles d'arbres pour produire de l'engrais.
Bassin de décantation : Élimine les solides en suspension par sédimentation. La faible vitesse d'écoulement dans le bassin de décantation permet aux particules décantables de couler au fond, tandis que les constituants plus légers que l'eau flottent à la surface.
Filtre anaérobique : piège les particules et dégrade les matières organiques grâce à un biofilm présent à la surface du matériel filtrant.
Filtre-plantés à graviers horizontal : grand bassin rempli de gravier et de sable où ont été plantées des espèces endémiques des zones humides. Les graviers et le sable filtrent les particules et les micro-organismes. Les espèces végétales transfèrent une petite quantité d’oxygène à la zone racinaire permettant aux bactéries aérobiques de se développer et d’éradiquer les organismes présents.
Réservoir de collecte : stocke les eaux usées traitées afin d’assurer un approvisionnement en eau constant.
Désinfection par ultraviolets : désactive/ détruit les organismes pathogènes afin de limiter la diffusion des maladies d’origine hydriques.

Construction

En septembre 2018, BORDA commença la construction d’une station de traitement des eaux usées dans le camp de déplacés internes de Baharka. La station a une capacité de traitement de 20m3 d’eaux grises par jour. Cette eau provient des 298 habitations du camp qui abritent 725 familles. Les eaux usées traitées viennent se substituer au 20m3 d’eau potable nécessaires à l’irrigation des six serres à l’intérieur du camp. Le coût total du projet équivaut au coût de trois ans d’alimentation par camion-citerne.

Opération et maintenance

Trois personnes ont été formées pour l'exploitation et la maintenance de la station afin d'assurer la durabilité du traitement.

Leçon apprise

1- Il est souhaitable d'exploiter la station sur une période annuelle, mensuelle ou annuelle en fonction des besoins.
2- Il est préférable de construire la station durant l'été.
3- Il est préférable de donner aux murs d'excavation un pente stable afin de prévenir les risques d'effondrement.

Forces

1- Aucun apport chimique n'est nécessaire au cours du processus de traitement.

2- Les besoins électriques sont modestes, un faible voltage est suffisant pour le fonctionnement du traitement par UV et la pompe.

3- La station peut traiter les eaux usées provenant de différentes sources telles que les eaux usées domestiques ou industrielles.

4- La station peut être conçue pour différentes capacités allant de 1m3 à 1000m3 par jour.

5- L'exploitation et la maintenance sont peu couteuses et simples.

6- Les coûts d'investissement et d'exploitation sont modérés.

7- La station peut être construite avec des matériaux locaux.

8- L'emprise au sol est faible car la majorité des composants de la station sont enterrés. La surface peut être utilisée pour différents usages comme un parking pour les voitures.

Faiblesses

1- Si la station n’est pas exploitée pendant une longue période, le media filtrant sera colmaté, les roseaux mourront, les émissions olfactives seront plus fortes et l’efficience du système sera réduite.
2- Durant la saison des pluies, le processus de construction sera lent car l’essentiel des composants est enterré et le sol doit être creusé. Les fortes pluies vont venir remplir l’excavation des boues. L’excavation devra donc être à nouveau nettoyée avant de construire les différents modules constituant l’unité de traitement.
3- L’excavation dans un sol meuble provoque des effondrements.

Fichiers de projet partageables

Ajouter un commentaire